Un des plats italiens les plus appréciés, découvrez l’étonnante histoire du Carpaccio et comment aux fils des années, il est devenu un des plats typiques de la gastronomie du sud de la Méditerranée.

1) Giuseppe Cipriani : un chef précurseur

En 1950, dans le restaurant Harry’s Bar de Venise un plat iconique vient d’être créé. Il s’agit du fameux carpaccio cuisiné par le chef Giuseppe Cipriani. La légende urbaine raconte qu’il l’avait inventé pour une riche cliente, la comtesse Amalia Nani Mocenigo qui devait manger de la viande crue pour raison médicale. Il aurait trouvé le nom de Carpaccio pour son plat en s’inspirant d’un peintre italien, Vittore Carpaccio. Ce peintre utilisait beaucoup de rouge dans ces œuvres et Cipriani a trouvé que ce rouge, rappelait le rouge de la viande de bœuf qui composait son plat. C’est ainsi qu’est né son plat devenu un des plus consommés en Italie et qui a su séduire les touristes.

Le même chef est aussi l’inventeur du cocktail Bellini. Grandement influencé par un peintre comme pour le carpaccio, il décide d’appeler sa boisson ainsi en l’honneur de l’artiste Giovanni Bellini. Composé de purée de pêches blanches avec du Prosecco, il est parfait pour se rafraîchir en été.

1) Un plat très apprécié qu’il en est détourné

Face à un tel succès, d’autres cuisiniers ont décidé de revisiter la recette originelle de Cipriani. Les créations sont nombreuses et l’on peut remplacer les tranches de bœuf cru par du poisson comme le saumon par exemple. Il existe également des versions végétariennes où la viande laisse place aux légumes. Le carpaccio peut même se transformer en dessert avec des fruits finement tranchés comme avec de l’orange ou de l’ananas.

Cependant, la recette du carpaccio comme on la connaît est simple, mais doit être parfaitement réalisé. En effet, le choix des aliments et notamment du bœuf est primordiale. Le fait que la viande soit crue oblige les restaurateurs à avoir des règles d’hygiène stricte sous peine que le client attrape une intoxication alimentaire…

Pour avoir un bon carpaccio all ciaprini, il faut couper les tranches de bœuf très finement sinon la viande aura une texture plus caoutchouteuse. Puis, vous aurez besoin d’une bonne huile d’olive d’Italie bien sûr ! Cette recette allie beaucoup de produits typiquement italiens, qui sont emblématiques de la gastronomie. Ajoutez à cela du basilic et des câpres, un peu de roquette et des copeaux de parmigiano regiano et voilà tout ce qu’il faut pour avoir un plat qui sent bon l’Italie !

2) Briller aux repas d’été en cuisinant un bon Carpaccio

Pour réaliser une assiette de carpaccio, vous aurez besoin des ingrédients ci-dessous :
150 grammes de filet de bœuf dénervé
75 grammes de salade, de préférence de la roquette
½ échalotte
Huile d’olive
Parmesan
Câpres
Basilic (ou du pesto)
Jus de citron

Pour couper la viande finement, vous avez deux options : soit vous la coupez vous-même soit vous pouvez demander à votre boucher.
Pour les plus courageux, voici le secret pour que les tranches soient bien fines. Tout d’abord, la viande doit être très froide, c’est pourquoi il faut la mettre dans un sachet de congélation et le laisser reposer dans votre congélateur pendant une bonne heure.
Vous verrez qu’après la viande sera plus facile à couper puisqu’elle aura un peu durci avec le froid.

Pendant que la viande est au congélateur, occupez-vous de la garniture. Nettoyez votre roquette ou salade et mettez dans un bol. Puis dans un autre, mettez un peu de jus de citron (plus ou moins selon les goûts), un filet d’huile d’olive et rajoutez l’échalote émincée ainsi que le basilic frais. Puis assaisonnez avec sel et poivre et mélangez bien le tout.
La viande est maintenant prête, il est temps d’aller la couper. Prenez un couteau long avec une lame aiguisée pour faciliter la découpe. Lorsque que la tranche est coupée, il faut la disposer entre deux feuilles de film plastique. Munissez-vous d’un rouleau à pâtisserie (ou une bouteille si vous n’en avez pas) pour aplatir la tranche au maximum. Répétez l’opération pour chaque tranche.

Mettez les tranches directement dans l’assiette prête à servir. Lorsque l’assiette est remplie, rajoutez la roquette au centre et le parmesan de préférence en copeau. Mettez les câpres puis la sauce préalablement faite pour relever le goût de votre carpaccio.

Miam, votre carpaccio est enfin prêt et saura ravir vos papilles ou celles de vos amis !