Le café, cette boisson pleine d’histoire qui nous permet à tous d’éviter de piquer du nez en pleine réunion à l’heure de la sieste, de se remettre d’une gueule de bois ou encore à tous ces cafés sans qui les lundis matin seraient d’autant plus difficile. Merci.

1) Son origine

Cette boisson est présente en Italie depuis maintenant le 17e siècle, ainsi, de nombreux cafés ont été ouverts à l’époque, dont certains sont encore ouverts aujourd’hui, exemple : le Caffè Florian.

Cependant, avant qu’on ne puisse voir les capacités de développement du café, cette boisson était considérée comme la « boisson du diable » par les chrétiens. Ce n’est donc qu’au 17e siècle, que le café a été en mesure de se propager dans toute la péninsule, en magasin, lorsque le pape Clément VIII, après avoir goûté une tasse de café, dit : « Cette boisson est si délicieuse que ce serait une honte de ne permettre qu’aux mécréants de la boire. Nous vainquons Satan en lui conférant une bénédiction, et en faisant du café une boisson vraiment chrétienne. »

Bien que le café ne soit pas produit et cultivé directement en Italie, les Italiens ont été en mesure d’améliorer le potentiel de cette « boisson du diable », en élaborant des techniques de préparation qui améliore l’arôme des grains, et ce, de génération en génération.

Ils ont développé leur propre façon de faire du café, avec des machines « espresso » signifiant « fait à la minute » ou à piston.

Ainsi, grâce à cet intérêt pour ce produit, un développement continu de certaines techniques, le café est devenu en Italie un réel produit d’exception appartenant maintenant à la culture du pays et à sa réputation mondiale. Une réputation qui n’est plus à faire. Boire un café est devenu une habitude quotidienne tant par le goût que dans le plaisir de déguster une boisson tonifiante.

 

Aujourd’hui, l’Italie détient le leadership des activités d’exportations et d’importations de café, et nombreux sont italiens les torréfacteurs les plus appréciés au monde. Le fait est que la langue du café est devenue italienne un peu partout dans le monde : lungo, macchiato, cappuccino…

En effet, c’est grâce à l’invention de cette machine « expresso », une machine sous haute pression, que l’Italie a apporté au café toute sa saveur, nouvelle et travaillée la rendant unique. C’est devenu une réelle référence dans l’univers de la boisson, chaude comme froide.

3) Les différents types de café en Italie

En voici une petite liste exhaustive.

– caffè espresso : c’est le café servi automatiquement si vous prenez un café.
– caffè corto / ristretto : c’est un espresso très court.
– caffè lungo : un espresso avec plus d’eau
– caffè doppio : c’est un double espresso
– caffè doppio lungo : un double caffè « long » c’est-à-dire avec plus d’eau
– caffè doppio ristretto : un double caffè ristretto
– caffè decaffeinato : un espresso décaféiné
– caffè macchiato : un espresso avec une mousse de lait froide ou chaude selon l’envie
– caffelatte : un café avec du lait
– cappuccino : servi souvent au petit-déjeuner, le cappuccino est préparé avec un espresso, de l’écume de lait et il est saupoudré de cacao
– marocchino : on le prépare en versant un espresso sur un fond de cacao recouvert d’une mousse de lait.
– mocaccino ou monachella : un cappuccino avec du chocolat chaud et de la crème fouettée ou de la chantilly
Idée d’un « coktail » de café à faire à la maison :
Le café frappé :
15 cl de café + 2 cuillères en poudre de sucre + 30 cl de lait

Après avoir préparé un café serré, le verser dans un mixer. Ajoutez-y quelques glaçons pilés, le lait et le sucre. Mixez, versez. C’est prêt ! Pour les gourmands : vous pouvez l’accompagner de quelques copeaux de chocolat.