Le chef Alessandro vous emmène à la découverte des trésors de la gastronomie italienne avec la Mozzarella et la Burrata.
Parce qu’on croit tout connaître de ces produits, il est pourtant compliqué de distinguer la mozzarella de sa cousine la burrata.
Nos boules blanches préférées sont synonymes de fraîcheur et de douceur estivale.
Depuis de nombreuses années, ces fromages sont partout dans les restaurants comme au Ristorante Alessandro. Mais sauriez-vous vraiment les différencier ?

La Mozzarella

De vache ou de bufflonne (plus rare), la mozzarella est un fromage frais qui se cuisine très facilement. Ce fromage cru serait à l’origine d’une erreur de la part d’un moine qui aurait fait tomber du lait caillé dans de l’eau chaude. 

Alors, si vous avez bien suivi, la mozzarella est fabriquée à partir de lait. Elle est ensuite conservée dans une cuve. Afin d’obtenir du caillé, on y ajoute de la présure de veau. Une fois reposée, il faut casser le caillage, ôter le petit lait afin de ne conserver que le caillé. Après l’avoir plongé dans une eau chaude (95°C), intervient l’étape du filage. 

C’est une étape indispensable pour donner au fromage, son aspect homogène et élastique qu’on connaît si bien. Enfin, afin d’obtenir cette boule blanche, la découpe se fait traditionnellement à quatre mains. 

Lors de vos courses, vous verrez sur l’étiquette du fromage  les éléments suivants: lait, sel, présures, ferment lactique. À cela s’ajoute, la mention du pays de fabrication (FR pour France, DE pour Allemagne, IT pour Italie), qui ne correspond pas à l’origine du lait utilisé.

La Burrata

Quant à la burrata, c’est un fromage frais à base de lait vache ou de bufflonne (plus rare), comme sa cousine la Mozzarella. C’est une boule de fromage garnie de crème, considérée comme un “dérivé” de la mozzarella. 

Originaire de la région des Pouilles, la burrata a été inventée par un agriculteur italien qui ne souhaitait pas gaspiller une mozzarella invendue de la veille, il a donc eu l’idée de la farcir avec de la crème avant d’emballer le tout avec un nœud. Il est vivement conseillé de la consommer dans les 24h qui suivent la fabrication.

Néanmoins, si depuis quelques années la burrata est à la mode en France, la Mozzarella est quant à elle victime de son succès en Italie ! 

Que choisir ?

Il suffit de manger la burrata frais, accompagnant une salade ou une tranche de pain frais avec de l’huile d’olive. C’est un produit frais, elle doit donc se consommer très rapidement ! 

Quant à la mozzarella, au  Ristorante Alessandro, on vous propose deux antipasti : la bella Bufala “Barlotti” qui est de la mozzarella de Bufflonne AOC avec son filet d’huile d’olive sur son lit de tomates accompagné de la culatello ou dégustez l’Involtini di mozzarella e speck al forno composée de mozzarella de bufala et speck au four. 

N’hésitez pas à faire varier les plaisirs avec la Mozzarella et la Burrata qui seront vos alliés de vos plats d’été.